KMKG

 

Carmentis

Résultat

Œuf d'autruche décoré

  • Description
    Références
    Plus d’images

    A inscription Slh = "le calme"
    Voir objets publiés
    Contrairement à ce qui se passait dans le monde punique où des œufs d’autruche peints ou à décor gravé constituaient de populaires offrandes funéraires, seuls quelques exemples levantins sont connus, malgré le prestige dont ils bénéficiaient depuis toujours comme butin de chasse (cat. 560). Comme dans l’Ur mésopotamienne, ces œufs étaient de temps à autre transformés en récipients de luxe ou en calices, comme le laisse aujourd’hui supposer une découverte faite dans le temple phénicien de Kition (Chypre). Cet œuf intact appartient à un petit groupe dont un exemplaire, faisant partie d’une collection privée, était clairement dédié au Baal de Byblos. Les décorations (palmette, Arbre Sacré, papyrus et le symbole de la déesse Tanit) font partie du répertoire iconographique de l’Ouest phénicien, tandis que l’inscription Šlh, « le calme » (une épithète divine ?) indique un milieu oriental. Au niveau paléographique, une datation au 7e siècle ne peut être exclue, mais les caractères stylistiques plaident en faveur d’une date plus récente. Quoi qu’il en soit, cet objet revêt une importance historique en tant que rares témoins d’un commerce « en retour », allant de l’ouest vers la Phénicie proprement dite. E.G.